Champagne C., F. Coggins et A. Sodjahin

The performance of extra-financial ratings as measure of ESG-risk

La gestion financière responsable vise la maximisation de la richesse relative au risque dans le respect du bien commun des diverses parties prenantes, actuelles et futures, tant de l’entreprise que de l’économie en général. Bien que ce concept ne soit pas en contradiction avec la définition de la théorie financière moderne, les applications qui en découlent exigent un comportement à la fois financièrement et socialement responsable. La gestion responsable des risques financiers, le cadre réglementaire et les mécanismes de saine gouvernance doivent pallier aux lacunes d’un système parfois trop permissif et naïf à l’égard des actions des intervenants de la libre entreprise.
Or, certaines pratiques de l’industrie de la finance et de dirigeants d’entreprises ont été sévèrement critiquées depuis le début des années 2000. De la bulle technologique (2000) jusqu’à la mise en lumière de crimes financiers [Enron (2001) et Worldcom (2002)], en passant par la mauvaise évaluation des titres toxiques lors de la crise des subprimes (2007), la fragilité du secteur financier américain (2008) et le lourd endettement de certains pays souverains, la dernière décennie a été marquée par plusieurs événements qui font ressortir plusieurs éléments inadéquats de la gestion financière. Une gestion de risque plus responsable, une meilleure compréhension des comportements des gestionnaires, des modèles d’évaluation plus performants et complets intégrant des critères extra-financiers, l’établissement d’un cadre réglementaire axé sur la pérennité du bien commun d’une société constituent autant de pistes de solution auxquels doivent s’intéresser tant les académiciens que les professionnels de l’industrie. C’est en mettant à contribution tant le savoir scientifique et pratique que nous pourrons faire passer la finance responsable d’un positionnement en périphérie de la finance fondamentale à une place plus centrale. Le développement des connaissances en finance responsable est au coeur de la mission et des intérêts de recherche des membres du Groupe de Recherche en Finance Appliquée (GReFA) de l’Université de Sherbrooke.
Les agences de notations ESG propose d’évaluer le risque environnemental, social et de gouvernance (ESG) des plus grandes entreprises internationales. Ces agences proposent différentes méthodologies pour évaluer ces risques extra-financiers. Cette recherche analyse explicitement la performance de ces notations à prévenir l’occurrence d’événements médiatiques néfastes pour la réputation ESG des entreprises.

002-19
Brochu M., C. Champagne et F. Coggins

Bad reputation firms vs good reputation firms; an analysis of reputation related risk on corporate performance

La gestion financière responsable vise la maximisation de la richesse relative au risque dans le respect du bien commun des diverses parties prenantes, actuelles et futures, tant de l’entreprise que de l’économie en général. Bien que ce concept ne soit pas en contradiction avec la définition de la théorie financière moderne, les applications qui en découlent exigent un comportement à la fois financièrement et socialement responsable. La gestion responsable des risques financiers, le cadre réglementaire et les mécanismes de saine gouvernance doivent pallier aux lacunes d’un système parfois trop permissif et naïf à l’égard des actions des intervenants de la libre entreprise.

Or, certaines pratiques de l’industrie de la finance et de dirigeants d’entreprises ont été sévèrement critiquées depuis le début des années 2000. De la bulle technologique (2000) jusqu’à la mise en lumière de crimes financiers [Enron (2001) et Worldcom (2002)], en passant par la mauvaise évaluation des titres toxiques lors de la crise des subprimes (2007), la fragilité du secteur financier américain (2008) et le lourd endettement de certains pays souverains, la dernière décennie a été marquée par plusieurs événements qui font ressortir plusieurs éléments inadéquats de la gestion financière. Une gestion de risque plus responsable, une meilleure compréhension des comportements des gestionnaires, des modèles d’évaluation plus performants et complets intégrant des critères extra-financiers, l’établissement d’un cadre réglementaire axé sur la pérennité du bien commun d’une société constituent autant de pistes de solution auxquels doivent s’intéresser tant les académiciens que les professionnels de l’industrie. C’est en mettant à contribution tant le savoir scientifique et pratique que nous pourrons faire passer la finance responsable d’un positionnement en périphérie de la finance fondamentale à une place plus centrale. Le développement des connaissances en finance responsable est au coeur de la mission et des intérêts de recherche des membres du Groupe de Recherche en Finance Appliquée (GReFA) de l’Université de Sherbrooke.
Les modèles d’évaluation des actifs financiers sont au coeur de la théorie financière. Ce cahier de recherche propose d’étudier différents facteurs de risque en lien avec la réputation ESG. Nos résultats supportent la présence de ces facteurs pour la période 2004 à 2014, même en tenant en compte les cinq facteurs du modèle de Fama et French (2015).

001-19
Coggins F., C. Champagne et L. Latulippe

Éléments de la finance responsable : une perspective multidimensionnelle

Les catastrophes environnementales, les crises ainsi que les scandales financiers récents exigent de nos entreprises et de nos sociétés une meilleure prise en compte des facteurs environnementaux, sociaux et de saine gouvernance dans leurs activités et leurs prises de décision. Même si la théorie financière n’est pas fondamentalement irresponsable, force est d’admettre qu’il y a lieu d’avoir une réflexion approfondie sur nos pratiques et nos outils financiers. Or, la finance responsable, qui demeure un concept flou, vise à développer des modèles, des produits et des services ainsi qu’à orienter les marchés financiers et les décisions en matière de fiscalité dans une perspective durable et responsable. À cet effet, le présent collectif contribue à mieux définir et délimiter la finance responsable en la décloisonnant dans une perspective multidimensionnelle. Cet ouvrage regroupe des textes d’universitaires de différentes disciplines ainsi que de spécialistes de l’industrie financière. Il propose des pistes pour tendre vers une meilleure finance, vers une finance plus responsable.



001-18
Champagne C., F. Coggins et A. Sodjahin

Are changes in extra-financial ratings a (un)sustainable source of abnormal returns?

Using a conditional asset pricing model approach, this study investigates how the Canadian stock market reacts to changes in extra-financial ratings related to environmental social and governance (ESG) factors. Our results suggest that upgrades (downgrades) in CSR ratings lead to negative (positive) abnormal returns (alpha). This result is consistent with the notion that the expected stock return or cost of capital must be lower (higher) for socially responsible (irresponsible) firms because they are associated with lower (higher) risk.

005-17
Champagne C., S. Chrétien et F. Coggins

Equity Premium Predictability: Combination Forecasts versus Multivariate Regression

This paper examines the combination forecast and multivariate regression approaches for equity premium predictability. We evaluate 27 specifications with a unique Canadian database to avoid the data mining inherent in using common U.S. data. We find significant predictive evidence for most models. In sample, multivariate regression predictions perform better than combination forecasts, although regression results display evidence of instability and overfitting. Out of sample, combination forecasts are superior when relying on many individual models, but imposing economic restrictions on multivariate regression predictions yields similar performance. Both approaches show that incorporating information from numerous variables improves forecasting precision and economic value.

004-17

Vers une finance responsable intégrée

Groupe de recherche en finance responsable - GREFA

Le GReFA est un groupe de recherche de l'École de gestion de l'Université de Sherbrooke qui a obtenu la reconnaissance institutionnelle en 2009. Fort d’expertises variées et complémentaires, les thématiques de recherche du GReFA traitent des quatre grands segments de la finance : la finance de marché, d’entreprise, institutionnelle ainsi que les finances publiques. Il regroupe quatorze chercheurs réguliers de l’Université de Sherbrooke, ainsi que des chercheurs associés à d’autres universités (Université Laval, Université du Québec à Montréal, Université d’Ottawa, Concordia University, Université Paris1 Panthéon – Sorbonne, etc.) et des chercheurs issus du milieu de la pratique (Caisse de Dépôts et Placements du Québec, Autorité des Marchés Financiers, Hydro-Québec, etc.).

colloque.jpg

Éléments de la finance responsable : une perspective multidimensionnelle



Pour un achat en ligne


Pour plus de détails sur le collectif